Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #DRAME

 

HOW I LIVE NOW

(MAINTENANT C'EST MA VIE)

(Kevin Macdonald, 2014)

 

TROP JEUNES POUR MOURIR

Daisy (Saoirse Ronan) est une new-yorkaise de quinze ans. Se retrouver chez ses cousins en pleine cambrousse anglaise l'emmerde un max. Pas du genre souriante, la jeune rebelle va pourtant réapprendre à vivre au contact de cette famille éloignée, et même tomber amoureuse d'Eddie (George Mackay), le voisin taiseux. Mais la Troisième Guerre Mondiale vient brutalement sonner la fin de la récréation... How i live now (maintenant c'est ma vie) est l'adaptation d'un best-seller de Meg Rosoff. Encore un teen movie tiré d'un roman à succès. Je sais, la formule a de quoi rebuter les plus motivés. Marre de ces sagas qui ratissent large, javellisent leurs propos et prennent les spectateurs pour des jambons. Twilight, Hunger games, Sublimes créatures, Les âmes vagabondes, The mortal instruments, Divergente... Heureusement pour nous, Kevin Macdonald ne se conforme pas à ces standards hollywoodiens. Le réalisateur de L'aigle de la neuvième légion laisse toute frime de côté pour livrer une œuvre intègre avec son sujet.

Alors que les télévisions diffusent des images d'un monde au bord du gouffre, une voix off constituée de phrases éparses dévoile une nénette stressée et paumée... D'emblée, How i live now relie la petite histoire à la grande, la crise diplomatique faisant écho aux fêlures intimes de la jeune Daisy. Après cette introduction, la chronique adolescente s'installe dans un décor naturel à couper le souffle (la campagne galloise, ça vous gagne !). La première bobine est dominée par l'insouciance propre à toute jeunesse. Déconnade, taquinerie et barbotage. Et surtout premiers émois. Proche de ses personnages, la mise en scène capture la grâce de ces instants fragiles et fugaces. Comme par exemple ce vol de faucon qui, vu du sommet d'une colline, symbolise l'éveil des sentiments. Ou cette "première fois" qui pourrait bien être aussi la dernière... Mais la liberté ne dure qu'un temps. Une pluie de cendre annonce la catastrophe en marche. Bientôt les chars d'assaut seront dans le jardin. Et rien ne pourra les arrêter.

Lorsque les bombes retentissent, How i live now change soudainement de ton. L'émotion et l'allégresse cèdent leur place à la peur et aux pleurs. Les troufions débarquent avec leurs machines à vomir la mort et souillent le paysage. La rencontre entre le monde de l'enfance et celui des adultes est des plus violentes. Cet événement marque bien évidemment la fin de l'innocence pour nos jeunes protagonistes. Le principal mérite du long métrage est d'ailleurs de ne jamais baisser son froc devant les aspects les plus sombres et les moins glamours du scénario. Documentariste chevronné, Macdonald regarde la guerre en face et montre les conséquences inhérentes à tout conflit. Pas de faux-fuyant : Saoirse et sa bande vont en baver des ronds de chapeau. Teen movie sur fond d'anticipation, How i live now est donc aussi un pur survival dans lequel une seule règle prévaut : tuer ou être tué. L'enfer post-apocalyptique où se déroule la majeure partie du film est à peine adoucit par le motif romantique au centre du personnage de Daisy : retrouver Eddie sain et sauf.  

Cette love story n'a donc rien d'une bluette pour teenagers puisqu'elle permet à l'héroïne de sauver sa peau, de se surpasser et - surtout - de grandir. Le récit d'apprentissage se forge ici dans la douleur et l'adversité. L'âpreté et la sensibilité d'How i live now (maintenant c'est ma vie) se cristallisent également dans la performance de Saoirse Ronan. La comédienne irlandaise défend avec un talent inouï ce rôle de grungette insolente se muant progressivement en courageuse jeune femme. Bouleversante quand ses yeux bleus croisent un charnier, la pâtissière intrépide de The Grand Budapest Hotel est décidément une actrice à suivre de très près. La qualité de sa filmographie témoigne de l'intelligence de ses choix de carrière : Reviens-moi, Lovely bones, Les chemins de la liberté, Hanna, Byzantium, How to catch a monster... De réelles dispositions pour l'art dramatique et une fraîcheur à toute épreuve, font de la lumineuse Saoirse une bonne raison pour soutenir le très beau film de Kevin Macdonald.

Saoirse Ronan dans How i live now (maintenant c'est ma vie). Pas du style à jouer aux jeux de la faim...

Saoirse Ronan dans How i live now (maintenant c'est ma vie). Pas du style à jouer aux jeux de la faim...

Commenter cet article

Roggy 21/06/2014 21:43

Un film qui m'attirait mais j'ai été rafraîchi par les mauvaises critiques. Ton avis m'incite pourtant à faire une séance de rattrapage dès que possible. Je suis d'accord sur le fait que Saoirse Ronan est une actrice de qualité à suivre.

Dirty Max 666 22/06/2014 11:34

Salut Roggy ! C'est vrai "How I live now" n'a pas remporté tous les suffrages. Pourtant, il possède toutes les qualités qui font défaut aux loukoums façon "Divergente". En tout cas, je suis ravi que tu sois également sensible au talent de l'excellente Saoirse (j'ai hâte de la retrouver au côté de Christina Hendricks dans le "Lost river" de Ryan Gosling) !

Rigs Mordo 19/04/2014 16:14

Typiquement le genre de film auquel je ne me serais pas intéressé avant de te lire, effectivement car il est plutôt vendu comme une bluette comme on en bouffe tous les mois depuis la sortie de Twilight. Mais franchement, tu vends bien le truc, donc je pense que j'y réfléchirai lors de sa sortie DVD. Et puis comme toi j'aime bien Saoirse Ronan (moins que toi quand même, je me souviens de ta chronique/déclaration d'amour de Byzantium) et comme tu dis elle a une très belle carrière, elle choisit les bons projets (ah Lovely Bones... que j'adore ce film). Donc je tenterai probablement lorsque l'occasion se présentera, merci pour la découverte!

Dirty Max 666 19/04/2014 18:38

Salut Rigs ! Production britannique conçue de manière adulte, How i live now tranche agréablement avec la tiédeur d'un Hunger games. Rien que pour ça, le film de Macdonald mérite d'être vu et défendu. J'espère que tu l'apprécieras ! En ce qui concerne Saoirse, elle me fascine de plus en plus, c'est vrai. Pas de doute, son regard de sirène est fait pour le 7ème art. Je te souhaite une excellente soirée et un week-end digne des exploits érotiques de Maciste dans l'Atlantide !

Ranx Ze Vox 14/04/2014 20:56

Je ne connais aucun des films que tu cites, pas plus que le réalisateur ou l'actrice. Et à vrai dire tout ce que tu décris me fout les miches (la campagne galloise !!!) et pour couronner le tout j'aime pas les films de guerre (même si jamais à une contradiction près, Apocalypse Now est dans mon Top 2).
Pourtant il y a un truc qui m'appelle. Donc je vais tenter (de trouver le film déjà)
A suivre....
Hugo Spanky

Dirty Max 666 15/04/2014 08:39

Salut Hugo ! Contrairement à L'aube rouge (et à son remake), How i live now n'est pas à proprement parler un film de guerre ou d'action, mais plutôt une chronique adolescente où il est davantage question de survie que de résistance. Le film de Kevin Macdonald reste avant tout un teen movie. Mais un teen movie rugueux et en même temps très touchant, et surtout bien plus noble et sincère que n'importe quels blockbusters désincarnés made in Hollywood. Passe une belle journée !