Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #AVENTURE & ACTION

Je dois vous prévenir : le cobra philippin est le plus mortel de tous

Vic Diaz dans Firecracker

 

ATTAQUE À MAINS NUES

(Firecracker)

de Cirio H. Santiago

États-Unis / Philippines - 1981

Starring : Jillian Kesner, Darby Hinton &

Rey Malonzo

ELLES VONT VOUS ÉCLATER ! Part 2

L'américaine Susanne Carter (Jillian Kesner) débarque à Olongapo, Philippines, pour retrouver sa frangine évanouie dans la nature. Cette dernière, journaliste, menait son enquête sur les affaires louches de la mafia locale. Ce que ne tarde pas à apprendre Susanne, qui devient à son tour la cible du crime organisé. Seulement voilà, la miss Carter est ceinture noire de karaté et sait donc se défendre. Une aptitude qui lui permet aussi de découvrir qui se cache derrière la disparition de sa sœur.  Le coupable se nomme Chuck Donner (Darby Hinton), spécialiste du sport de combat et homme de main d'un dealer de came. Ce n'est que le début d'une longue série de pains dans la face... Après Une femme dangereuse, c'est donc tout naturellement que je vous cause d'Attaque à mains nues, l'autre dvd issu de la collection "Action girls" du "Chat qui fume". Si le premier suit le mode opératoire d'une tueuse badass, le second distribue les mandales à tous les étages. Ici, un seul mot d'ordre : la baston !

C'est simple : sur environ quatre-vingt minutes de métrage, soixante sont reservées à l'action pure et dure. C'est dire à quel point Attaque à mains nues est généreux en bourre-pifs. Ici, tout est prétexte à se foutre sur la gueule. L'héroïne vient à peine d'arriver aux Philippines que des types lui cherchent des noises. La même se promène tranquillement dans les rues et voilà t'y pas que des malfrats lui sautent dessus. Toutes les cinq minutes, c'est la bagarre assurée. Un concept improbable mais ô combien jouissif ! Bien évidemment, ces affrontements sont toujours dominés par notre belle karatéka. Pas du genre à se laisser emmerder, la mignonne. Même quand elle finit accidentellement en petite culotte en tentant d'échapper à une bande de voyous. En pleine lutte, le réalisateur nous gratifie d'un magnifique plan nichon, le soutif de Jillian Kesner ne résistant pas aux assauts répétés de ses agresseurs...Le Bis dans toute sa splendeur ! Pour en revenir aux joutes, il est important de ne pas les voir comme de véritables prouesses martiales. Attaque à mains nues, c'est avant tout du bon vieux karaté des familles, avec ses coups de tatanes old school et ses chorégraphies répétitives. Certes, nous sommes bien loin des exploits actuels en la matière (cf. les monstrueux Ong-bak et The raid), mais la patine vintage de l'ensemble à de quoi rendre nostalgique.

Ajoutons à ce festival de gnons, un clone de Bruce Lee (Rey Malonzo, qui se la joue Petit Dragon lors du climax), une spécialité maison (l'arnis, une technique de combat avec des bâtons) et quelques saillies gores de bon aloi (je vous laisse imaginer les désagréments causés par une scie circulaire...). Les bisseux, déjà rassasiés par la force de frappe de Firecracker (soit pétard en anglais, mais un pétard qui ne se mouille jamais !), se font offrir en prime une scène d'amour à la "sauvage". Une séance de ça-va-ça-vient aux préliminaires musclés, voyant Kesner et Hinton déchirer leurs frocs respectifs avec un poignard. La séquence est en outre joliment shootée, le corps des deux amants se reflétant dans un miroir fixé au plafond (le Jess Franco de Venus in furs apprécierait). Cinéaste attentif aux fondamentaux du genre, Cirio H. Santiago n'oublie pas d'agrémenter son film d'un peu de fesses. Le sexe et la violence sur pellicule n'ont d'ailleurs aucun secret pour le philippin, puisqu'il demeure le roi du B de l'archipel, aux côtés d'Eddie Romero. Attaque à mains nues est représentatif de ces bandes réalisées en local par Santiago et co-produites avec les États-Unis. Bonne nouvelle, "Le chat qui fume" prévoit de sortir trois autres titres de la même famille : Dynamite Jackson (1974), Trois panthères au combat (1976) et The muthers (1976). Pour l'heure, c'est Jillian Kesner qui casse la baraque dans Firecracker. Et elle s'y dépense sans compter. La regrettée comédienne, disparue en 2007 à l'âge de 58 ans, mérite toute votre attention. Surtout si vous aimez les femmes capables de décrocher les valseuses de leurs ennemis.

À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.
À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.
À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.

À oilpé ou en kimono, Jillian Kesner est toujours prête à se battre dans Attaque à mains nues.

Commenter cet article

Roggy 10/07/2014 20:10

Salut Max. Je trouve l'affiche très belle et je pense que je regarderai le film si j'en ai l'occasion. Beau papier en tout cas. Je ne sais pas si tu connais, mais j'ai déjà vu de Cirio H. Santiago le fabuleux "Striker" en soirée bis à la cinémathèque. Sinon, je te le conseille.

Dirty Max 666 12/07/2014 14:52

Cool, je vais aller lire ton compte-rendu, alors !

Roggy 12/07/2014 13:50

Justement, si ça t'intéresse, j'ai fait un compte-rendu de cette soirée bis fort sympathique !

Dirty Max 666 11/07/2014 11:59

Salut Roggy et merci pour ton compliment ! Je n'ai pas encore vu Stryker, en revanche. Ce post-apo à base de guerriers de la route et d'amazones, mérite à coup sûr une séance de rattrapage. Je te souhaite donc une bonne soirée Bis à la cinémathèque, qui rend ce soir hommage à Kinji Fukasaku, avec deux films de SF : Bataille au-delà des étoiles et Les évadés de l'espace !

Dr FrankNfurter 10/07/2014 11:43

Oulala, le pitch est digne des premiers films de Chuck Norris type L'exécuteur de Hong Kong :-)

Dirty Max 666 10/07/2014 11:53

Effectivement, Doc, on en est pas loin. Mais la grande castagne de Santiago est plus fun et sexy que le Chuck !

Ranx Ze Vox 09/07/2014 20:58

Je ne suis pas du tout karaté par contre je suis très nichons, me voila donc partagé.
Du coup, je vais me le tenter en version malhonnête celui là.
Hugo Spanky

Dirty Max 666 10/07/2014 11:22

N'hésite pas, Hugo. Le spectacle devrait te plaire. Car dans Attaque à mains nues, karaté et nichon font bon ménage !

Rigs Mordo 09/07/2014 16:40

Excellente chronique! Comme je le pensais, celui-ci m'attire plus que le précédent, son affiche attirait déjà beaucoup plus le regard, avec ce poing de pierre, ces flammes et cette jolie jeune fille à l'avant-plan! Et merci pour ce partage de plan nichon, cela agrémente ta chronique de jolis atouts... Super boulot, Max !

Dirty Max 666 09/07/2014 17:16

Merci pour ton commentaire, Rigs ! C'est vrai qu'elle fait rêver cette affiche, même si elle donne au film une dimension fantastique un peu exagérée...Pour le reste, la grande aventure est bel et bien présente dans Attaque à mains nues. Une péloche qui a toute sa place dans ta rubrique "Rayon Action" ! Passe une merveilleuse soirée et méfie-toi du Dr Death...