Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #PODIUM

 

Sorties aléatoires (Aux yeux des vivants, Alleluia), salles squattées par des imposteurs (Christian Clavier, les concerts de Tal, les spectacles de Bigard et compagnie et plein d'autres choses qui n'ont rien à faire sur grand écran), exhaustivité impossible (le prix de la place de cinoche impose une sélection) : classer le meilleur de l'année écoulée devient difficile, surtout pour les amoureux de péloches de genre. Heureusement, certains films sortent du lot et prouvent que le médium cinéma résiste encore et toujours.  Et qu'il y a encore de la place pour des longs métrages poétiques, piquants, sensuels et rentre dans le lard. Salement subjectif et toujours aussi tardif (la régularité et moi, ça fait deux), je vous livre donc mes dix films préférés de l'an dernier. Triplement présente dans ce top ten, Saoirse Ronan est tout naturellement élue Miss Dirty Cinema 2014. Dommage pour moi, la jeune comédienne  n'est pas venue chercher son prix. J'aurais dû lui préciser que ce n'était pas une "framboise d'or", mais seulement l'expression sensible et fragile d'un amour courtois. Pas abattu pour autant, je me tourne ensuite vers Eva Green, qui elle aussi mérite bien la récompense. Porté par un lyrisme imparable, je l'aborde à la manière de Michel Leeb dans On l'appelle catastrophe : "Mademoiselle, vous êtes belle comme la ligne bleue des Vosges". Résultat : un deuxième vent, bientôt accompagné d'un troisième, celui de Gemma Arterton ("Je préfère encore tourner un Hansel et Gretel 2 plutôt que de devenir une Miss Dirty Cinema !" m'a-t-elle envoyé dans les gencives). Au 36ème dessous, je n'ose plus approcher Julie Estelle pour lui décerner le trophée. Trop peur de recevoir un coup de marteau dans les roustons... Il ne me reste plus que Schwarzie et Jake Gyllenhaal. Voudront-ils être consacrés Mister Dirty Cinema of the year ? Je n'en sais rien et je ne vais même pas leur demander. Pas envie que le premier me balance une bastos dans le buffet pendant que le second me filme en train de gerber mes tripes. Ça ferait trop plaisir à ces mange-merde du journal de 20h. Seul avec ma teub et mon couteau, je reste planté là, comme un tatou étendu sur le bitume. Je n'ai alors plus qu'une seule alternative : me rendre au Texas, l'endroit où "le cinéma joue d'abord avec la peau humaine des choses, le derme de la réalité". Phrase prophétique d'Antonin Artaud, alors scénariste d'un moyen métrage surréaliste, La coquille et le clergyman (Germaine Dulac, 1928). Et d'Artaud à Massacre à la tronçonneuse, il n'y a qu'un pas à franchir...

 

MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE

de Tobe Hooper

(ressortie salle : le 29 octobre 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Je sais, c'est de la triche. Le gars place un film de 1974 à la première place du podium. Oui, mais Massacre à la tronçonneuse est bel et bien ressorti dans nos salles, qui plus est dans une copie rendant justice à son fameux grain pelliculaire. Sur grand écran, le chef-d'œuvre de Tobe Hooper nous renvoie toute sa puissance dans la tronche et nous laisse complètement sur le cul. Inaltérable et légendaire.

 

BYZANTIUM

de Neil Jordan

(sortie dvd/blu-ray : le 02 janvier 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Si un film de la trempe de Byzantium se retrouve directement dans les bacs vidéos, les fantasticophiles ont du souci à se faire. L'étrangeté, le sublime et l'originalité n'ont apparemment plus leur place dans les salles obscures françaises. Peu importe, même sur votre télé écran plat, les inestimables qualités du poème de Jordan gardent leur relief. Les exploitants ne nous empêcheront pas de voir les péloches que l'on veut.

 

THE RAID 2

de Gareth Evans

(sortie salle : le 23 juillet 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Putain, on n'avait jamais vu ça ! Script ambitieux, mise en scène prodigieuse, action kamikaze : The raid 2 frappe fort et fait très très mal. Gareth Evans recule les limites du genre, place la barre très haut et livre une expérience ORGASMIQUE ! Qu'on se le dise, le Hard boiled de John Woo a enfin trouvé son héritier. Et Hollywood peut aller chialer dans son coin.

 

L'ÉTRANGE COULEUR DES LARMES

DE TON CORPS

de Hélène Cattet et Bruno Forzani

(sortie salle : le 12 mars 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Poursuivant les expérimentations entamées avec Amer, le couple Cattet/Forzani replongent le spectateur dans un nouveau cauchemar sensitif et obsessionnel. Cette fois-ci, le giallo fusionne avec l'art nouveau pour un résultat vertigineux où l'image et le son deviennent des personnages à part entière. Une proposition de cinéma exceptionnelle à défendre pour son audace et sa singularité. Les sens ? L'essence du 7ème art.

 

NIGHT CALL

de Dan Gilroy

(sortie salle : le 26 novembre 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Effrayant de bout en bout, Night call est une plongée glaciale dans les coulisses de l'info spectacle. À travers l'ascension sociale d'un charognard de l'image, Dan Gilroy pointe du doigt l'absence d'éthique des médias et montre comment ces derniers manipulent les émotions des téléspectateurs. Dans la peau d'un quidam arriviste doublé d'un psychopathe en puissance, Jake Gyllenhaal est tout bonnement phénoménal.

 

HOW I LIVE NOW

(MAINTENANT C'EST MA VIE)

de Kevin Macdonald

(sortie salle : le 12 mars 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Imaginez un Hunger games sans les artifices disneyiensLoin des standards hollywoodiens, How i live now est un teen movie qui ne se voile pas la face et ne cherche jamais à adoucir son sujet : l'enfance et la guerre. Ici, le chemin qui mène à l'âge adulte est périlleux mais la bravoure reste porteuse d'espoir...Espoir cristallisé à l'écran par les yeux de Saoirse Ronan, parfaite en ado rebelle contrainte à grandir trop vite.

 

THE GRAND BUDAPEST HOTEL

de Wes Anderson

(sortie salle : le 26 février 2014)

BEST OF THE BEST 2014

La surprise de l'année ! Rares sont les comédies aussi sophistiquées, intelligentes et inventives que The Grand Budapest Hotel. Anderson fait montre d'une maîtrise formelle hallucinante et fait revivre avec panache les premières heures du cinématographe. Atmosphère délicieusement rétro, rythme diablement trépidant et casting sacrément prestigieux : n'hésitez pas à réserver une piaule dans cet établissement cinq étoiles.

 

300 : LA NAISSANCE D'UN EMPIRE

de Noam Murro

(sortie salle : le 05 mars 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Original dans son concept (le film se passe avant, pendant et après le Snyder), ce nouveau 300 marque sa différence narrative tout en reprenant le style graphique de son prédécesseur (joutes au ralenti et litrons de sang). Riche en morceaux de bravoure (la partie navale tient en haleine), cette naissance d'un empire donne de la chair à son environnement numérique grâce à ses images barbares et épiques.

 

SABOTAGE

de David Ayer

(sortie salle : le 07 mai 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Visiblement, le chêne autrichien en a toujours sous le capot. Si l'intrigue de ce Sabotage est parfois flottante, l'ensemble fait preuve d'une ultraviolence que l'on ne verrait pas dans une prod Marvel. L'épilogue - qui croise le mythe de Schwarzie avec celui de Peckinpah - est tout simplement magnifique. Bref, c'est du bon p'tit B comme on l'aime. Voilà qui me fait regretter d'avoir loupé le Fury du même David Ayer...

 

SIN CITY : J'AI TUÉ POUR ELLE

de Robert Rodriguez et Frank Miller

(sortie salle : le 17 septembre 2014)

BEST OF THE BEST 2014

Rodriguez et Miller prolongent l'aventure Sin City avec cette suite moins vilaine que sa réputation. Cet univers expressionniste et vénéneux, où le film noir est revisité à la sauce comic book, fonctionne toujours autant pour peu que l'on ait déjà apprécié le premier opus. Imparfait certes, mais terriblement sexy et badass, à l'image d'une distribution dominée par une magnétique et fatale Eva Green.

Commenter cet article

Z 14/01/2015 22:20

J'ai découvert ton blog il y a peu, accroché par la figure tirée de l'excellent Thriller.

Même si je trouve que Sin City 2 est aussi vilain que sa réputation, j'ai beaucoup aimé The Grand Budapest Hotel, et surtout adoré l'Etrange Couleur. Et du coup, je me mets Bizantium, Night Call et The Raid 2 dans ma liste "à voir".

Z

Dirty Max 666 14/01/2015 22:49

Bonsoir Z, bienvenue à toi ! Si la vengeresse Christina Lindberg a pu t'emmener jusqu'à moi, je l'en remercie ! Pas de doute, The Grand Budapest Hotel, et L'étrange couleur des larmes de ton corps sont deux films majeurs de l'année passée. Quant à Sin City 2, il ne fait pas l'unanimité, c'est certain. Mais malgré tout, je l'aime bien. À la base, je suis déjà accro à l'univers de Frank Miller, ce qui fait dangereusement pencher la balance en faveur du Rodriguez...Quoi qu'il en soit, je te remercie pour ton passage et je vais de ce pas découvrir ton blog.

Roggy 14/01/2015 20:23

Encore une fois, je me suis laissé prendre par ta prose magnifique dans ton intro pour le bilan de cette année. Décidément, tu as de l'or dans les doigts... Sinon, pour revenir à ton classement, nous n'avons que "Nightcall" en commun ("Bizantium" était aussi pour moi en 2013). C'est vrai que j'aurai pu ajouter à mon bilan le très bon "Raid 2" mais, il aura été supplanté par d'autres œuvres qui m'auront plus marqué (et comme toi en dehors du genre).
Il y a finalement pas mal de films que je n'ai pas vu, hormis récemment "Sabotage" qui peut s'apparenter à un plaisir coupable (Swarzie est plutôt bon). Pour le reste, c'est quand même bien débilos dans le scénar et les dialogues. Pour la suite de "300", Eva Green remporte largement la mise pour ce film qui est bien loin du 1er opus. Je suis moins enthousiaste que Rigs sur "Gone girl" qui m'a laissé assez froid, même si le film est très bien fait. Il m'a manqué une forme d'émotion et les acteurs m'ont déçu. Et au fait, je ne vois pas "Cold in july" dans ton top !?!
Pour finir, si cette année cinématographique n'a peut-être pas été extraordinaire, elle m'aura permis de te connaître et de venir régulièrement faire un tour dans ton antre magique et cultivé. Je n'ai juste qu'une chose à dire (enfin 2). Bonne année Max et surtout, surtout n'arrête pas d'écrire et continue à disperser tes bons mots au vent de ton inspiration.

Dirty Max 666 14/01/2015 22:35

Salut Roggy, j'en profite aussi pour te souhaiter le meilleur pour 2015 ! Avec une "séance" toujours au top, comme le confirme tes dernières critiques (A girl walks alone at night passe dans un cinoche près de chez moi, tu m'as donné envie de tenter l'aventure).

D'ailleurs, j'ai vu que tu nous avais aussi concocté un classement dans lequel je retrouve effectivement Night call. Dans ta liste, il y a des films que je n'ai pas encore vu (parmi ceux qui me parlent le plus : White god, Enemy, Wake in fright, Spring, It follows). Pour Cold in July, j'ai pensé à toi. J'ai réussi à mater le film en salle et, effectivement, il est très très bon. On avance dans le récit sans jamais savoir ce qui va se passer et les ruptures de ton sont surprenantes. Les trois acteurs principaux valent le détour (Don Johnson est énorme !) et Jim Mickle est un réal très capable (le final est de toute beauté et rappelle Rolling thunder). De la série B sans chichis comme je pensais ne plus en voir sur grand écran. C'est vrai, Cold in July aurait pu avoir sa place dans mon top 2014... Mais j'ai voulu défendre des péloches moins appréciées comme 300 : la naissance d'un empire, Sabotage ou Sin City 2...

Je te remercie énormément pour ton commentaire éclairé et chaleureux. C'est le genre de message qui me réconforte quand j'ai un petit coup de mou. Je suis ravi que 2014 m'ait permis de te connaître.

Rigs Mordo 14/01/2015 16:57

Comme tu le sais, je partage ton avis sur la difficulté de faire un top 10 de l'année, en tout cas un top 10 purement "cinoche de genre". Dans les sorties de l'année, je retiens Les Gardiens de la Galaxie (of course!), Captain America: le soldat de l'hiver, Gone Girl, 300: la naissance d'un empire et aussi Byzantium (même si je le raccroche plutôt à 2013 vu que c'est son année de sortie, mais à défaut de mieux)... Sans aller jusqu'à le mettre dans mon top, je trouve aussi The Grand Budapest Hotel très réussi, comme toujours avec son réalisateur. Tu m'as donné quelques bonnes idées de films à voir, et je ne doute pas que Night Call et Raid 2, pas encore vus, viendront se joindre à la fête.

En tout cas, niveau horreur, je déplore que l'on soit désormais obligés d'aller taper dans les vieux classiques pour dénicher une oeuvre intéressante à sortir, et donc ressortir, en salles... Je n'ai pas vu de film d'horreur intéressant sorti en 2014 et tous mes coups de coeur de l'année sont des trucs sortis voilà plus trente ans... Je vais te donner tout de même les découvertes de l'année pour moi, histoire d'échanger quelques points de vue!

Trucs sortis en 2014: Les Gardiens de la Galaxie, Captain America: le soldat de l'hiver, Gone Girl, 300: la naissance d'un empire, Edge of Tomorrow, La planète des singes: au commencement

Vieilleries ciné découvertes qui claquent: Phase IV, The Slayer, la saga des Templiers Zombies, Anthropophagous, La Nuit des Maléfices, Horror Hospital, la quasi-totalité des sorties horreur d'Artus de l'année écoulée (les trois espagnols, Les Amants d'Outre-Tombe,...), The Gorgon (de la Hammer), L'Homme au masque de cire (avec Vincent Price), The Dead et mention spéciale au génial Amer Béton que j'ai vu cette semaine mais que je note ici car dans un an j'aurai oublié que je l'ai vu en 2015 et non avant...

Déceptions et films caca: Godzilla, Robocop, et pourtant je n'attendais rien de ce dernier, 22 Jump Street (pas très drôle...), Amazing Spiderman 2 (moins nul que le précédent mais ça vole pas haut quand même) et un peu Expendables 3, moins mauvais que ce que je pensais mais Dolph n'y fait quasiment rien, et ça c'est insupportable...

Séries: True Detective (LA révélation de l'année avec Les Gardiens), Yowamushi Pedal (série animée sur le cyclisme), Walking Dead saison 4, Watamote (série animée)

Musique: The Black Zombie Procession: Vol. III: The Joys of Being Black at Heart (du thrash crossover à tendance horrifique ultra catchy, en plus je suis pote avec le guitariste, ce qui ne gâche rien), La BO des Gardiens de la Galaxie (bah ouais...), Orchid: The Zodiac Sessions (sorti en 2013 mais quel super CD !), Solstice (super death metal des 90's, rien à voir avec 2014 mais découverte tout de même), Acid Witch: TOUT,...

Lectures: Vidéotopsie déjà, c'est presque une seconde maison pour moi, Médusa juste derrière, ensuite Ze Craignos Monster que je suis en train de lire et qui poutre, Le Gros de Didier Lefèvre (super roman!), Too much horror business de Kirk Hammet (livre sur sa collection, très cool!) et puis du Maigret à n'en plus finir...

Mais le truc cool de 2014, c'est les rencontres, avec le Dirty Max de ces lieux, avec Roggy, David Marchand, David Didelot, l'Oncle Jack, l'Ingloriuscritik, le Fanzinophile, Princécranoir, Didier Lefèvre, Mr Bizarre, Nasty Samy, Claude Gaillard d'Ecranbis et j'en passe. Autant d'amitiés, qui forment une famille, qui me font chaud au coeur et qui me font dire que j'ai rarement été aussi bien entouré.

Merci donc à toi, Max, de m'avoir accompagné cette année, car sans toi, et sans les autres, elle n'aurait définitivement pas été aussi belle.

Dirty Max 666 14/01/2015 21:26

Electric Boogaloo, je l'ai vu le week-end dernier, c'est effectivement un super doc ! Les propos sont sans langue de bois et les anecdotes valent leur pesant d'or. Les extraits de film sont aussi nombreux, ce qui permet de découvrir des trucs psychotroniques (deux projets sur...la lambada !) et de se remémorer de chouettes souvenirs de bismen (les Bronson, Norris, Dudikoff...). Mine de rien, la folie de la Cannon manque aujourd'hui beaucoup à l'industrie hollywoodienne...Toute une époque ! Je me demande si The go-go boys est aussi réussi.

Rigs Mordo 14/01/2015 20:24

Pas de problèmes pour Les Gardiens, je sais que j'ai un amour exagéré pour le film, mais j'assume pleinement, c'est le meilleur film de l'année pour moi! Tiens j'ajoute la magnifique surprise Adjust your Tracking et Electric Boogaloo dans la catégorie "docu qui envoie le boulet"! Content que tu testes Acid Witch, c'est de la bombe! Et Tom Cruise ne ruine pas Edge of Tomorrow, ne t'en fais pas pour ça, il y est même assez bien je trouve!

Dirty Max 666 14/01/2015 19:58

Salut l'ami ! Merci d'être venu enrichir ce top 10 en me livrant le "Best of Rigs 2014".

Tu as parfaitement raison : faire un classement 100 % fantastique et horreur aurait bien été difficile (Mister Babadook aurait pu y figurer mais je ne l'ai pas encore vu). Voilà pourquoi, je n'ai pas pu m'empêcher de caser Massacre à la tronçonneuse en tête de liste. Du coup, en cas de coup de cœur, je n'hésite pas à sortir du genre (d'où la présence du fabuleux The Grand Budapest Hotel).

Apparemment, j'ai fait une connerie en passant à côté de Gone girl (il ne faut jamais sous-estimer David Fincher) mais je me rattraperai sans faute en dvd. Pour Les Gardiens de la Galaxie, j'ai bien aimé même si je suis moins enthousiaste que toi (je me souviens encore de ton excellente critique du film). Perso, je trouve qu'il ne se distingue pas suffisamment d'un Avengers. Si les personnages sont drôles et attachants et les références 80's sympas, l'ensemble reste trop sage à mon goût (surtout en comparaison des autres films de James Gunn, les géniaux et incorrects Horribilis et Super). Cela dit, Les Gardiens... reste un blockbuster de qualité tout comme La Planète des singes : l'affrontement. Pour Captain America : le soldat de l'hiver, le côté espionnage 70's du script m'a bien plu mais l'émotion et l'aspect rétro du premier volet (Rocketeer style) m'ont beaucoup manqué.

Niveau ratage : Expendables 3 se pose là, Sly reniant l'esprit de la saga pour ratisser plus large. Monumentale erreur. Et Dolph s'y fait bien chier, c'est vrai. Quant à Godzilla, c'est bel et bien une semi-déception. Le mythe a été respecté, la bête est magnifique mais certains choix scénaristiques sont malheureux et le spectacle est vraiment trop radin (un comble pour une péloche de cette ampleur).

Pour le reste, je n'ai pas encore maté Robocop (mais je ne me presse pas), Edge of Tomorrow (j'espère que Cruise ne ruine pas trop le projet), 22 Jump Street et Amazing Spiderman 2 (je n'ai vu que les premiers pour ces deux-là).

Pas de doute, rayon dvd, les bisseux ont été gâté en 2014. Pour cela, on ne peut que remercier des éditeurs comme The Ecstasy of films, Artus, Bach, Crocofilms, Le chat qui fume, Wild Side,...Et 2015 s'annonce tout aussi riche en la matière (Supernichons contre mafia bientôt en dvd chez Sidonis Calysta !). Que ferions-nous sans eux ?

Côté série, j'adore également Walking Dead (très bonne saison 4 d'ailleurs), un show qui se présente comme le digne héritier des zombies de Romero. Sans oublier American Horror Story (une troisième année toujours aussi barrée) et Game of thrones (impériale saison 4, comme les précédentes quoi). Sinon, il faut que je me fasse enfin True Detective...

En ce qui concerne la lecture, j'ai moi aussi commencé le JPP, un bouquin essentiel qui nous ramène vers l'âge d'or de Mad Movies. Et puis, il y aussi eu les fanzines (Vidéotopsie n°15, une révélation), sans compter ceux qui ne vont pas tarder à paraître (j'attends sagement le prochain Médusa, déjà commandé).

Pour les esgourdes, je prends note de tes judicieux conseils. Ça me changera de mes vieux Exodus, Black Sabb et Deicide que je m'écoute en boucle. C'est grâce à toi que je m'envoie maintenant du Acid Witch !

Pour finir, je te rejoins sur les belles rencontres cinéphagiques que l'on peut faire sur le net. Et oui, c'est en 2014 que j'ai fait ta connaissance, Rigs. Et rien que pour ça, c'est une année que je n'oublierai pas.