Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #BLUE MOVIE
PORNORAMA n°6 : VOYEUR (Chuck Vincent, 1985)

On a coutume de dire que les années VHS ont nivelé le porno vers le bas. Pourtant, les 80's ont aussi vu certains réalisateurs faire de la résistance. Chuck Vincent fait partie de ces authentiques cinéastes qui ont tenté de sauver le genre de la médiocrité industrielle. Avec Voyeur, celui qu'Arnaud Beaudry surnomme "le Brian De Palma du cul" nous offre un film crucial, une date dans l'histoire du blue movie. Mister Pornorama parle carrément de chef-d'œuvre et, après avoir maté sa dernière émission, nous ne pouvons que le croire sur parole. Son analyse - toujours aussi pertinente - décrit une œuvre qui dépasse très vite ses influences (Body double en tête) pour s'imposer comme une brillante réflexion sur l'état du X à l'ère de la bande magnétique. Mieux que ça, Voyeur en profite pour livrer un portrait au vitriol des années Reagan (le fric, le fric et encore le fric. Mais aujourd'hui c'est toujours pareil, non ?). Avant de vous ruer sur le classique de Chuck Vincent, régalez-vous avec la vidéo du père Beaudry. Un noble défenseur du 7ème hard dont la passion fait toujours plaisir à voir et à entendre.  

Commenter cet article