Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Articles avec #giallo catégorie

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

TORSO (I corpi presentano tracce di violenza carnale) de Sergio Martino Italie - 1973 Starring : Suzy Kendall, Tina Aumont & Luc Merenda I corpi presentano tracce di violenza carnale. Les corps présentent des traces de violence charnelle. Le titre original...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

L'ÉTRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS (Hélène Cattet & Bruno Forzani, 2014) Le titre sonne comme celui d'un poème. L'affiche s'apparente à une toile de maître. Le film tient des deux à la fois. De l'étrange. Des couleurs. Des larmes. Des corps. Des...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

COURT-MÉTRAGE : COMME UNE POUPÉE (Joseph Catté, 2014) Le petit monde du court-métrage réserve bien des surprises. Alors que l'establishment du cinéma français continue d'ignorer le "genre", certains réalisateurs réussissent malgré tout à faire entendre...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

LAST CARESS (François Gaillard & Christophe Robin, 2010) Générosité. Complicité. Plaisir. Telle est la Sainte-Trinité au centre de l'œuvre de François Gaillard et de Christophe Robin. Une profession de foi qui fait honneur aux deux réalisateurs. Et se...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

BLACKARIA (François Gaillard & Christophe Robin, 2009) Portés par une foi indéfectible envers le film de genre, François Gaillard et Christophe Robin ont traduit avec Blackaria toute leur admiration pour le giallo. Motivée jusqu'au bout des ongles, l'équipe...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

MASKS (Andreas Marschall, 2013) De nos jours, se taper un giallo teuton est plus rare que de tomber sur une péloche rendant hommage à nos chers "Masters of horror". Combinant ces deux états de fait, Masks est un film conçu à partir d'un autre, en l'occurrence...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

LA LAME INFERNALE (Massimo Dallamano, 1974) "The Ecstasy Of Films. Editeur dvd indépendant. Recherche, passion et défense du cinéma de genre !!!" Voilà comment se définit, sur sa page Facebook, cette nouvelle société à qui j'ai déjà souhaité la bienvenue...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

LA BAIE SANGLANTE (Mario Bava, 1971) Déjà auteur du film-manifeste du giallo avec le cultissime Six femmes pour l’assassin (1964), Mario Bava signe avec La baie sanglante un autre fleuron du genre. En le revoyant, on reste stupéfait par ses audaces et...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

TOUTES LES COULEURS DU VICE (regia di Sergio Martino, 1972) Après L'étrange vice de Mme Wardh, Sergio Martino pond un autre giallo, un peu plus atypique celui-là, n'hésitant pas à s’écarter du genre pour se rapprocher du film d’épouvante ésotérique façon...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #GIALLO

"Je veux vous faire éprouver frissons, peur et grandes émotions". George Hilton à Edwige Fenech dans L'étrange vice de Mme Wardh. L'ETRANGE VICE DE MME WARDH (Regia di Sergio Martino, 1971) Pour son tout premier giallo, Sergio Martino transcende déjà...