Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
The dirty cinema

The dirty cinema

Sale comme sauvage. Sale comme sexy. Voici une caverne entièrement dédiée aux films de genre, aux déflagrations pelliculées, aux péloches cramées, aux bisseries qui tâchent. Moteur.

Articles avec #the dirty gallery catégorie

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #THE DIRTY GALLERY

L'ENFER SELON WILLIAM FRIEDKIN... Après les succès de French connection (1971) et L'exorciste (1973), William Friedkin devient l'un des rois du Nouvel Hollywood. Il peut faire ce qu'il veut, sans se faire emmerder par les costards-cravates des studios....

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #THE DIRTY GALLERY

Pendant le visionnage de The vampire lovers, la goule Carmilla Karnstein est sortie de l'écran de ma putain de télé. Comme Sadako, le fantôme de Ring. Mais avec plus de grâce. Et des cheveux propres. Hypnotisé et impuissant, j'observe la sublime créature...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #THE DIRTY GALLERY

Pour cette fin d'année, célébrons en images le plus fascinant carnaval des âmes engendré par le cinématographe : Santa sangre (1989). Après les incroyables El topo (1971) et La montagne sacrée (1973), Alejandro Jodorowsky transforme un film de commande...

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #THE DIRTY GALLERY

Après Toutes les couleurs du vice, c'est L'étrange vice de Mme Wardh - un autre giallo vicieux de Sergio Martino - qui s'invite tout naturellement dans ces nouvelles étoiles. Et puis rien de tel qu'une Edwige Fenech pour séduire vos globes oculaires ....

Publié le par Dirty Max 666
Publié dans : #THE DIRTY GALLERY

"The dirty cinema" inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique destinée uniquement à vous en mettre plein la vue. Au menu de ce numero uno, une galerie de photos dédiée à Toutes les couleurs du vice (aka L'alliance invisible , aka Tutti i colori del buio...